Cosmétiques bio & sans cruauté
Recettes & produits végés

17 mai 2013

La Slow Cosmétique... c'est quoi ?


Ces derniers temps, j'ai de plus en plus entendu parler de la Slow Cosmétique, sans véritablement savoir ce que c'était et je me suis donc penchée sur la question. Découvrez vite dans cet article tout ce qu'englobe cette expression !


L'origine

Peut-être connaissez-vous déjà la Slow Food, mouvement fondé en 1986 en Italie, qui vise notamment à sensibiliser le public aux effets néfastes de l'industrie agroalimentaire, à s'opposer à la restauration rapide, à sauvegarder les traditions culinaires... 

Il y a également la Slow Beauty, créée en 2004 par Shel Pink, la fondatrice de la marque SpaRitual, bio et vegan. Pour en savoir plus, je vous invite à lire cet article sur le blog de VeganMania.

La Slow Cosmétique, elle, a été inventée par Julien Kaibeck, diplômé en cosmétique et esthéticien, chroniqueur beauté, enseignant en aromathérapie et auteur du livre "Adoptez la Slow cosmétique", paru en 2012. 


Les différences avec la cosmétique "classique"

La Slow cosmétique a pour but de sensibiliser les utilisateurs aux nombreux ingrédients synthétiques toxiques contenus dans les cosmétiques, de dénoncer les soi-disant "miracles" vantés dans les publicités et de redonner à la cosmétique un caractère plus respectueux de l'Homme et de la Nature.

Julien Kaibeck parle donc de cosmétique "sensée" qui se base sur quatre critères :

- une cosmétique "intelligente" : il s'agit d'utiliser uniquement des ingrédients qui ont une réelle efficacité pour la peau, sans apporter quelque danger que ce soit pour la santé de l'Homme. Adieu silicone, paraben, PEG et autres colorants !

- une cosmétique "raisonnable" : il s'agit là de ne pas créer de nouveaux "besoins" pour la peau et de traiter juste ce qui a besoin de l'être, sans annoncer quelque miracle ou jouer sur la peur des consommateurs de ne pas répondre aux critères de "beauté" pour les inciter à acheter toujours plus.

- une cosmétique "écologique" : la cosmétique se doit de respecter l'environnement et les animaux, en privilégiant toujours les ingrédients naturels et les échanges locaux, et ce dans tout le processus de fabrication du produit.

- une cosmétique "humaine" : il faut prendre en compte la notion de "plaisir", du corps et de l'esprit. La cosmétique doit insister sur les bienfaits de la Nature et de ce qu'elle offre.


En conclusion

Rien ne sert d'utiliser 50 produits différents pour prendre soin de sa peau ! Avec des produits naturels, maison et/ou bio, on peut recentrer ses crèmes, gels douches... sur nos besoins réels tout en respectant sa santé et l'environnement !


Pour en savoir plus



Rendez-vous sur Hellocoton !

1 commentaire: